Nouvelles
 
Voir tous les articles de presse

 

Le président Bouteflika souligne la volonté de l'Etat de poursuivre son action pour la protection de l'environnement




Algérie Presse Service - vendredi 4 juin 2004

Le président Bouteflika souligne la volonté de l'Etat de poursuivre son action pour la protection de l'environnement

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a souligné, vendredi, la volonté de l'Etat de poursuivre son action pour la protection de l'environnement, dans un message à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement.
"L'Etat est décidé à prolonger son action" dans ce domaine, a-t-il affirmé, soulignant que "le gouvernement algérien a inscrit désormais des objectifs de préservation de l'environnement et de développement durable dans le processus des réformes économiques".
Le chef de l'Etat a rappelé qu'un "processus participatif de concertation" a déjà été élaboré, qui associe départements ministériels, institutions environnementales, entreprises et bureaux d'études, universités et centres de recherche, ainsi que les associations écologiques. Cette démarche, a-t-il noté, a notamment permis d'identifier "les facteurs de vulnérabilité d'ordre physique et institutionnel" et d'évaluer la situation de l'environnement dans le pays.
"La formation du partenariat le plus large, représentants des acteurs économiques et sociaux et représentants de la société civile, donne davantage d'assise au processus décisionnel qui  opère désormais dans un cadre transparent", a-t-il

expliquéa. Dans ce contexte, il a rappelé l'élaboration du plan national d'action pour l'environnement et le développement durable (PNAEDD 2001-2004) qui, a-t-il dit, a déjà permis la mise en place d'un cadre législatif et réglementaire "cohérent et complet" et de lois sectorielles.
Le président de la République a, cependant, souligné que l'action de l'Etat en la matière "sera inefficace si elle n'est pas relayée par les différents acteurs économiques et sociaux et par la société civile".
"La bonne gouvernance environnementale exige de l'harmonie dans un double flux, du haut vers le bas, et du bas vers le haut", a-t-il déclaré.

Le président Bouteflika souligne le devoir de tous de faire progresser la conscience environnementale

Alger - Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a souligné, vendredi, dans un message à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, "le devoir" de tous de mobiliser la société et de faire progresser la conscience environnementale.
Le gouvernement, les collectivités locales le secteur privé, la communauté scientifique, le mouvement associatif, la presse et les médias,

chacun à son niveau de responsabilité et de compétence, ont "le devoir", à travers des activités diverses de mobiliser la société et en particulier la jeunesse et de faire progresser le niveau de la conscience environnementale, "seule à même d'influer sur les comportements futurs", écrit dans ce sens le chef de l'Etat.
Ces activités, précise le président Bouteflika, consistent en des campagnes de nettoyage ou de plantation d'arbres, des expositions photographiques ou d'affiches, des émissions télévisées ou de radio, des articles ou l'organisation de colloques, de tables-rondes et de séminaires.
Le président Bouteflika a, par ailleurs, indiqué que l'Algérie "vit une crise écologique sévère qui s'est progressivement aggravée durant les trois dernières décennies" a cause de la conjugaison de plusieurs facteurs tels l'absence d'une politique d'aménagement du territoire et la croissance démographique, une politique agricole "inadaptée et déconnectée de la politique rurale" et une politique "inadaptée des prix et l'absence de fiscalité", en plus de "dysfonctionnements d'ordre institutionnel".




Accueil - Nouvelles - Banq-Eau - Les Bassins - Publications - Liens - Forum -Contacts
Mentions légales